Analyses et humeurs sur le jeu de société

Journal de bord

#3

Deux options pour rédiger une critique (de livre, de film, de jeu) :

Soit on décide de ne s’adresser qu’à ceux qui ont déjà pratiqués l’œuvre. On peut ainsi détailler l’analyse sur la base de l’expérience vécue sans devoir tout réexpliquer et sans risquer de déflorer l’intrigue.

Soit on souhaite aider le consommateur à faire son choix. Dans ce cas, on présente simplement le sujet et les raisons pour le public d’y consacrer un peu de temps et d’argent. Il est nécessaire alors de rester à la surface des choses car il est impossible (et complètement vain) de narrer à l’avance l’expérience complète. Plus qu’une « critique », on devrait donc parler ici d’une recommandation, version un peu épaissie du « allez-y, ça vaut le coup ».

Avant d’écrire un avis, il serait utile de se poser systématiquement la question suivante : « À laquelle de ces deux catégories ma critique appartient » ? Et s’étonner au passage du si faible nombre de critiques pour initiés, pourtant bien plus riches.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il est aussi possible de réagir à ce billet via Twitter : : @acariatre


À lire aussi :