Le sens du détail : Les cartes Périphéries double face de Targui

Dans cette série de billets, je zoome sur un élément de jeu, en apparence anecdotique mais qui révèle un joli sens du détail.


Targui (Andreas Steiger, 2012, Kosmos localisé par Iello) est un excellent jeu à deux joueuses à emmener dans un désert désert.

Dans ce jeu de placement d’ouvrier et lignes de vues, les lieux d’action sont matérialisés par des cartes « Périphéries » placées sur les bords de la grille de cartes.

Les 16 cartes Périphéries dessinent les contours de la grille de cartes

Or, et c’est l’objet de ce billet, ces cartes Périphéries ont deux faces distinctes. Distinctes mais absolument identiques en terme d’action de jeu. Leur seule différence est esthétique :

  • Au verso (face A ci-dessous), chaque action est décrite par un petit texte d’explication.
  • Au recto (face B ci-dessous), la même action est uniquement représentée par une illustration symbolique.

La carte Périphérie « Fata Morgana », verbeuse ou visuelle (La « Fata Morgana » est le nom d’un mirage optique qui semble déplacer les objets observés).

La carte Périphérie « Orfèvre », volubile ou imagée.

La règle du jeu propose bien évidement de faire ses premières parties avec la face texte visible pour se familiariser avec les actions de jeu. Mais recommande aussi , « une fois les fonctions assimilées » d’utiliser la face avec les symboles.

L’avantage de la face avec les symboles est uniquement esthétique et ergonomique. Moins de texte c’est plus joli, plus immersif, plus immédiat et le regard est moins pollué par l’envie de lire le détail. Sur les photos promotionnelles du jeu, c’est d’ailleurs cette face des cartes qui est visible.

Ce qui m’enchante dans ce choix matériel est d’avoir pensé l’expérience ludique comme évolutive. Le jeu accompagne les néophytes dans leur découverte mais pense tout autant au plaisir des connaisseurs. Une charmante attention, non ?

Beaucoup de jeux proposent des variantes simplifiées pour découvrir le jeu et complexifiées pour les joueuses familières, mais c’est souvent sur l’aspect mécanique que se fait la différence.

Ici c’est en quelque sorte l’interface du jeu elle-même qui s’adapte au niveau des joueuses. Le petit détail… qui fait différence.


Le matériel de jeu et les extraits de la règle sont la propriété intellectuelle des sociétés d’édition Kosmos et Iello.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il est aussi possible de réagir à ce billet via Twitter : : @acariatre