Analyses et humeurs sur le jeu de société

Message de service :

Découvrez les énigmes visuelles des mots sans dessous dessus : www.acariatre.net/mots-sans-dessous-dessus/.

À table !

Bilan ludique 2015

L’année 2015 étant achevée, il est temps de regarder brièvement en arrière pour tirer quelques constats, enseignements et nouvelles résolutions pour l’année à venir.

L’année 2014 était, pour moi, un retour en force au jeu de société. L’année 2015 n’a pas démenti mon appétit féroce pour la chose ludique mais fut aussi l’occasion de consacrer ce présent blog à ce vaste sujet.

Débuts timides du blog

En 2015, ce blog (lancé en 2004, ça ne nous rajeunit pas) a pris un virage ferme et décidé vers le jeu de société dont c’est devenu l’unique sujet de conversation. Pour information, les anciens contenus ont été déplacés à l’adresse plume.acariatre.net.

Avec 17 articles et une fréquentation très réduite, on ne peut pas parler de succès éditorial. Mais j’ai pris beaucoup de plaisir à écrire ces billets de blog, en particulier les trois (longues) interviews qui ont été autant de belles rencontres :

Le fait que Gus de Gus&Co apprécie et me propose de republier deux de mes premiers billets a aussi été un bon moteur de satisfaction, merci à lui !

Enfin, écrire pour le magazine en financement participatif « JDS » de Vianney Carvalho et la carotte culturelle a aussi été une très sympathique aventure, malheureusement stoppée pour le moment. Je n’ai pour l’instant republié ici que l’article La face cachée du cube en bois du numéro 3 mais je dois bientôt publier celui dédié au thermoformage du numéro 4.

Je me suis aussi beaucoup amusé à rédiger les définitions du Dictionnaire superflu du jeu de société à destination des amateurs ralliés à la cause (aidé en cela par Sébastien Mougey, merci à lui) qui a, apparemment, bien plu.

2016, nous voilà : Un constat très positif qui m’incite à mettre les bouchées doubles en 2015 avec beaucoup d’articles en préparation et des envies d’interviews en gestation.

Autour de la table

L’année 2015 a institutionnalisé notre groupe de joueurs. À quatre (Laurent le pilier, Jean le connaisseur, Vincent le collectionneur et moi-même) nous sommes parvenus à programmer deux soirées ludiques par mois environ, ce qui a forcément un impact positif sur le nombre de jeux découverts et de parties jouées.

Avec Nicolas et Stéphane (nom d’équipe : « Force tranquille »), nous avons aussi écumé les salles d’escape room parisiennes (8 séances cette année), parfois lors de soirées « double programme » avec une enquête Sherlock Holmes Detective Conseil de retour à la maison.

Le Nid, cocon-ludique du IIIe arrondissement parisien a été un lieu de passage fréquent et mon nouveau fournisseur officiel de boîtes de jeu. Dans une ambiance toujours bien sympathique et où on croise enfin en chair et en os les compagnons de passion croisés sur Twitter.

En revanche, petite déception, les hasards du calendrier ne m’ont pas permis de participer aux événements ludiques prévus. J’ai ainsi pointé absent à l’Asmoday et à Paris Est Ludique que j’attendais pourtant de pied ferme.

2016, nous voilà :  Cette année, je vais donc essayer de réussir à participer au moins à LudiNord et Paris Est Ludique.

Et les jeux dans tout ça ?

C’est le moment tant attendu des statistiques qui n’intéressent que moi.

Le calendrier ludique 2015 de l'Acariâtre

Le calendrier ludique 2015 de l’Acariâtre (nombre de parties jouées par jour de l’année)

2015, ce fut donc 81 jeux différents joués pour 134 parties différentes. Seuls 12 jeux parmi ceux-là ont été joués au moins 3 fois dans l’année. Avec un groupe de joueurs qui ne demandent qu’à ressortir des vieilleries (bien conservées !) des années 90 ou les dernières nouveautés clinquantes, difficile de faire autrement. Un petit sentiment de fuite en avant avec peu de temps et d’occasion pour rejouer et approfondir les jeux qui m’ont plu ou intriguée lors de  ma première partie.

En 2015, j’avouais mon faible pour les jeux coopératifs et de communication. En 2016, je me suis aussi découvert un intérêt pour les petits jeux de carte malins qui permettent, justement, d’être rejoués facilement.

Les jeux qui m’ont le plus enchanté cette année sont, dans le désordre le plus total, l’indétrônable Sherlock Holmes Detective Conseil, Deus, Elysium, Welcome To The Dongeon, Duckomenta, Las Vegas, K2, Mysterium, A Few Acres of Snow, Brains, 7 Wonders Duel et For Sale.

Ceux qui me donnent fortement l’envie de réessayer pour confirmer la bonne première impression : Abyss, Witness, La Boca, Tobago, Maka Bana, Terra Mystica, Myrmes, Sapiens, Dead of Winter, La Havane, Mexica, Lords Of Scotland, Lewis & Clark, Indigo, Ginkgopolis, Discoveries, Timeline, Karuba, Saint-Petersbourg, Loony Quest, Tunhell, Raptor.

Ma déception sur le sujet est de ne pas pouvoir sortir plus souvent les coopératifs malins que sont Pandémie (une seule partie jouée pour mon jeu favori !), Hanabi (aucune partie) et Witness (acheté mais joué que deux fois). Et surtout, de ne pas avoir encore trouvé l’occasion (ou plutôt les occasions) de démarrer la campagne de Pandémie Legacy.

2016, nous voilà : Pandémie Legacy, j’arrive !

Enfin, en 2015, toujours pas de prototype jouable à faire essayer. En 2016, c’est décidé, je me réserve du temps rien que pour ça et on verra ce qu’on verra, accrochez-vous.

 

Crédits photo : Game Night by Jana Reifegerste


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il est aussi possible de réagir à ce billet via Twitter :


À lire aussi :