Le sens du détail : Les jetons de Jaipur

Dans cette série de billets, je zoome sur un élément de jeu, en apparence anecdotique mais qui révèle un joli sens du détail.


Jaipur (Sébastien Pauchon, 2009, GameWorks puis SpaceCowboys) est un autre excellent jeu à deux dans lequel les joueuses se disputent les six marchandises présentes sur les étals du marché.

Ça fout les jetons

Ces marchandises chèrement acquises sont matérialisées par des jetons. Sur chaque jeton on retrouve l’illustration de la marchandise, la couleur de la marchandise (rouge pour diamant, marron pour le cuir, etc.) et sa valeur, de 1 à 7 points. Cette valeur varie en effet selon le type de marchandise mais aussi selon le moment de leur acquisition.

D’autres jetons bonus viennent récompenser les joueuses en cours de partie pour les plus grosses ventes. Empilés au hasard lors de la mise en place, leur valeur est inconnue à ce stade.

Il faut enfin mentionner le fameux jeton chameau pour le plus grand cheptel à bosses.

Double face

Jaipur n’est pas un jeu de collection. Les six types de marchandises sont cruciaux pour la phase d’acquisition mais, une fois en la possession des joueuses, leur type n’influe pas sur le score. Seule leur valeur importe alors.

Recto et verso des jetons du jeu Jaipur

C’est pourquoi, lors du décompte final de chaque manche, on retourne tous les jetons obtenus. Sur le verso de chaque jeton marchandise se trouve en effet une seule information claire et visible : les points gagnés. Même principe pour le jeton chameau et les jetons bonus dont on découvre alors seulement la valeur.

Point par point

Dans un précédent billet, j’évoquais les cartes Périphérie de Targui avec une face pour les novices et une face pour les initiés. Dans Jaipur les deux faces des jetons servent chacune une phase distincte du jeu : le recto pour le cours de la partie et le verso pour le décompte. Avec sur chaque face uniquement les informations utiles pour la phase visée : nature du jeton pendant le jeu, valeur du jeton pour le décompte.

La règle de Jaipur précise même la méthode optimale pour calculer les scores en faisant des piles de 10 points :

Un conseil pour le comptage déculpabilisant pour les adultes

Le décompte est souvent une phase un peu laborieuse dans nos jeux préférés. Dans Jaipur, cette phase est de plus répétée à chaque manche. Pour la rendre plus immédiate et rapide, les créateurs de Jaipur ont soigné le matériel et consacré une face des jetons à cette seule phase, effaçant ainsi toute information parasite à ce stade. Le petit détail… qui fait la différence !


Le matériel de jeu et les extraits de la règle sont la propriété intellectuelle des sociétés d’édition Game Works et Space Cow-boys.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Il est aussi possible de réagir à ce billet via Mastodon : : @acariatre@ludosphere.fr

Il est aussi possible de réagir à ce billet via Twitter :